>

pêche du sandre au mort posé

La pêche du sandre au mort posé est la pêche la plus classique mais également la pêche la plus efficace pour le sandre.
Cette technique rapide a mettre en oeuvre peut et même doit être pratiqué comme une pêche d’attente en complément d’une autre technique comme la pêche de la carpe ou la pêche du vif au coup.
Une fois les cannes mises en action la chose la plus importante que vous aurez à faire c’est d’attendre !

Le bas de ligne :

Contrairement au brochet, le sandre ne coupe pas le fil, c’est pour cette raison que les bas de ligne acier ne sont pas nécessaires ni souhaitable.

La pêche du sandre au mort posé c’est avant tout une pêche discrète et fine. en corps de ligne on peu utiliser un nanofil Berkley en 16 /100 (résistance 7,7 kg) puis pour la pointe du bas de ligne un bout de fluorocarbonne en 18%

 

Le montage du bas de ligne est la aussi très simple, plus c’est simple mieux c’est certains diront. Personnellement je pense plutôt que la simplicité de mise en place contribue aussi à une pêche abordable. bien sûr au fil du temps avec de l’expérience on pourra affiner le montage , voir le complexifier un petit peu pour gagner en sensibilité. Mais en partant avec à la base un corps de ligne et un bas de ligne très discret, il n’y a que peu de chose qui pourront être changées .

Revenons en donc à notre bas de ligne, un peu comme dans un montage pour la carpe, on va utiliser un plomb d’arlesey, une perle pour le blocage du plomb afin de protéger le noeud  sur l’émerillon baril liant le nanofil à la pointe du bas de ligne.

 

L’eschage ou mise en place du poisson mort :

La pêche au mort posé a l’avantage de vous permettre de recycler les vifs déja utilisés, au lieu de les jeter à l’eau lorsque vous les changez conservez les et placez les au congélateur. cela vous fera un réserve de poissons morts à utilisez lors de vos prochaines sorties.

Astuce: Si vous en avez sous la main utilisez des ablettes dont on aura pris le soleil de les faire sécher au soleil, par leur brillances elles seront bien plus attractives pour les sandres.

Plusieurs méthodes d’eschage sont possibles :

  1. Le combi triple + simple.
    On place dans ce cas de figure un simple dans la gueule du poisson et un triple loché en queue. Dans ce montage la prise sera assurée quelque soit le coté de prise par le sandre.
  2. Un triple seul loché derrière la tête avec deux branches  en appui sur le dos du poisson mort, la troisième étant ainsi bien dégagé pour piquer directement le poisson au moindre de vos mouvements. Ce peut etre une bonne technique si vous utilisez le ferrage rapide. dans le cas contraire le poisson va engamer profondément et quelque soit sa taille il sera condamné.
  3. Deux hameçons simples un en tête et le deuxième loché en fin de poisson.
Je vous déconseille vivement d’utiliser un hameçon triple piqué en plein milieu du dos. La prise à cet endroit va entraîner lors du lancer un risque de déchirure du poisson mort qui pourrait vous faire rater des poisson lors des départs.

Action de pêche et ferrage :

On place sa ligne  sur le poste souhaité, puis on tend l’ensemble du dispositif et l’on attend la touche.  Pour voir la touche il faut constater que votre fil se détend, ce qui veux dire qu’avant cela il est nécessaire de l’avoir bloquer. Certains utilisent un élastique placé sur le montant de la canne, d’autres un petit galet qui va emprisonner légèrement le fil, les plus modernes et les mieux équipés utiliseront une centrale de détection de pêche de la carpe. Chacun procède selon ses moyens, les détecteurs de touche électroniques ne sont absolument pas une obligation, ce sont juste des éléments de confort.
Une touche se manifeste, un sandre (surement) vient de partir avec votre appât en gueule, laissez le pickup ouvert, prenez votre canne en main, bloquez le dispositif et ferrez.  Le ferrage peut être quasiment immédiat , en fonction des montages vous n’aurez que peu de raté, et le ferrage rapide vous évitera le sacrifice de poisson de petite taille.

Le matériel :

Une canne carnassier télescopique  voir la sélection ,
un moulinet pouvant contenir 200 m de 16 % voir la sélection,
Un bobine de nanofil 16 ou 18%  ,
un bobine de fluro 18% ,
un plomb d’arlesey de 20 à 30 g pour la pêche en étang et en barrage ,
 un emerillon baril ,
Des hameçons simples et / ou triples taille 8 ,
des supports de cannes etc …
Pour plus de simplicité le mieux est surement de s’équiper avec un ensemble conçu pour la pêche au mort posé  (moins de 70 € avec détecteur supports de canne, 2 cannes et 2 moulinets))et d’y ajouter le petit matériel nécessaire.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>